Bienvenue sur le site du Docteur Bossy, médecine vasculaire, médecine préventive, Paris, France

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

smart home 3148026 1920Un travailleur européen sur cinq environ se plaint d’un manque d’équilibre entre travail et vie privée. Tous les secteurs utilisent ces outils avec plus ou moins de facilité. Dans quelle mesure modifient-ils notre façon de travailler et de vivre. 

Comment faire en pratique pour interagir avec ces nouveaux modes de fonctionnement ? Dans cet article nous allons définir ces nouvelles technologies pour mieux appréhender ce monde qui bouge.

 

 

 

Le monde du travail et l’essor des nouvelles technologies: notions de base

Contexte actuel

  • En France, nous passons devant nos écrans environ 4h/j devant l’ordinateur et 1heure devant notre mobile. blogdumoderateur 2015

  • La vente de PC est évaluée à 174 millions d'unités en 2002, et 352 millions en 2010, 315,86 millions en 2014.

  • Cette faible progression entre 2010 et 2014 témoigne d’un transfert des technologies vers des supports portables comme les tablettes dont la vente prédictive devrait avoisiner 580 millions d'unités en 2017. http//www.Journal du net.fr

  • Au niveau mondial en 2015, on estime le nombre de connections à 3,025 milliards d’internautes, soit 42% de la population et 2,060 milliards d’inscrits sur les réseaux sociaux, soit 68% des internautes. blogdumoderateur 2015

  • Le Taux de pénétration d’Internet dans le Monde est de 81% en Amérique du Nord, 78% en Europe de l’Ouest, 18% en Afrique et 12% en Asie du Sud. Blogdumoderateur 2015

technologie2.0

L’essor des nouvelles technologies: une révolution en marche ?

  • Le déploiement du travail dit nomade est favorisé par l’essor des technologies dites nouvelles (portable, smartphone, tablette).

  • Le concept de travail nomade peut se définir comme une manière de travailler s’affranchissant de toute contrainte de lieu et de temps.

  • Le concept “de travail nomade” n’est pas si nouveau que cela, il remonte au début des années 80 mais il était reservé à certaines catégories socioprofessionnelles.

  • En 2005: 7 % de l’ensemble des travailleurs de l’Union européenne etaient considerés en télétravail sur PC et en 2010 25% e-nomades.

  • Une augmentation de la demande est notable tant du côté des employeurs que des travailleurs. 

  • Pour les employeurs, le télétravail peut être synonyme de forte réduction des coûts : réduction des locaux, des frais de transport...

  • Les salariés y voient, aussi, de bonnes raisons de vouloir travailler de chez eux de temps en temps: réduction du temps passé dans les tranports.

 

Les nouveaux modes de travail, de quoi s’agit-il?

Les TIC* Technologies de l’Information et de la Communication:

Le travail qui requiert les TIC, peut se faire dans l’entreprise, des tiers-lieux, les transports ou au domicile.

Le NwoW:

 Le Travail sans contrainte de lieu ni de temps, ou ce que certaines entreprises, regroupées dans une «Sainte-Alliance», ont appelé le «Nouveau Monde du Travail» (New World of Work ou NwoW)

Les tiers-lieux ou les espaces de travail collaboratif:

  • Ils désignent des lieux de travail innovants partagés, utilisables de manière flexible.

  • Ils permettent aux actifs de travailler à distance, à proximité de leur domicile, dans des lieux similaires au monde de l’entreprise.

  • Ils permettent “aux indépendants” de se retrouver dans des espaces de travail aménagés et équipés. Ces travailleurs bénéficient d’animations et d’échanges ainsi que des synergies liées au travail collaboratif.

businessman vector

 

Les télécentres:

Il s’agit d’espaces de travail partagés entre plusieurs entreprises et/ou télétravailleurs.

  • Ils sont en géneral destinés aux employés.

  • Ils leur permettent de faire du télétravail ailleurs qu’à leur domicile.

  • L’accueil et l’animation sont présents afin de favoriser les échanges entre les usagers.

  • Ex: Espaces de coworking, fablab, pépinieres, hôtels d’entreprises. Ci-dessous Spacemob, Locations in Claymore at Orchard Road and Ascent at Science Park

 

coworkingplace singapour

 

Le télétravail

Le télétravail: définition

«Le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire, en utilisant les technologies de l’information et de la communication ou TIC* dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci. » article L. 1222-9 du code du travail

Le Télétravail gris: définition

«Travail en dehors des locaux de l’entreprise ne faisant l’objet ni d’un accord d’entreprise ni d’une contractualisation par avenant au contrat de travail, souvent pratiqué par les travailleurs nomades»

En pratique, le télétravail peut se dérouler soit au domicile du travailleur, soit dans un tiers-lieu.

L’appropriation de ces nouvelles technologies passent en premier lieu par l’éducation des personnels.

Les changements techniques, les codes socioculturels générés par ces nouveaux outils doivent être identifiés, analysés, encadrés par les partenaires employés, employeurs et le législateur puis réévalués au sein de l’entreprise.

Le médecin du travail et son équipe ont pour missions d'accompagner les entreprises sur cette thématique en plein BOUM.

La révolution numérique est source d’innovation. Il faut apprendre à connaitre pour mieux comprendre Demain.

 

puzzle vector961800 640

A lire aussi

 

Bibliographie

  1. BAILEY E.D., KURLAND N.B. (2002), «A review of telework research: findings, new directions, and lessons for the study of modern work»,Journal of Organizational Behavior, vol.23 No. 4, p.383-400.
  2. Brunelle, É. (2003). Entreprises virtuelles ou virtualité dans les entreprises: Un modèle d'analyse.Gestion, vol. 28,(2), 41-47. doi:10.3917/riges.282.0041.
  3. Marie Devillers. Le télétravail : dossier de synthèse documentaire. [Rapport de recherche] Institut de l'Information Scientifique et Technique (INIST-CNRS). 2003, 31 p., webographie page 12 à 17, références bibliographiques page 18 à 31.
  4. MOREL Á L’HUISSIER P.,TURBÉ-SUETENSN. (2010),Le télétravail en France, les salariés sont prêts!, Pearson ed., 160p.
  5. MORISET B. (2012), Developing the digital economy in France’s rural regions: a new era for telecenters?,Netcom, vol 25 No 3-4, p.249-272.
  6. BrunoMoriset, «Télétravail,travail nomade: le territoire et les territorialités face aux nouvelles flexibilités spatio-temporelles du travail et de la production»,Cybergeo : European Journal of Geography
  7. ORTAR N. (2009), Entre choix de vie et gestion des contraintes: télétravailler à la campagne, Flux n°78, vol.4, pp.49-57
  8. Jan Popma: Technostress et autres revers du travail nomade.
  9. Rolland Viau,12 questions sur l’état de la recherche scientifique sur l’impact des TIC sur la motivation à apprendre.
  10. Tchuente, D.,Canut, M.,Baptiste-Jessel, N.,Coutant, A.,Stenger, T. &Rampnoux, O. (2011). Pour une approche interdisciplinaire des TIC: Le cas des réseaux socionumériques.Document numérique, vol. 14,(1), 31-57.
  11. TREMBLAY D.G. (2001), «Le télétravail: définition et enjeux», in d’Amours L. (eds),Télétravail, concilier performance et qualité de vie, IQ collectif Cefrio.
  12. WALIULLAH S. (2012),Behavioural Analysis of spatial variations of teleworking in England, A regional analysis of teleworkers, LAP Lambert Academic Publishing, 62p.
Back to top
Go to bottom

 

logo1

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.